Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qu'est-Ce ?

  • : Le blog de Raphaël Conforti
  • Le blog de Raphaël Conforti
  • : Je vous propose un blog sur ma pomme. A croquer.
  • Contact

T'es Qui Toi ?

  • Raphaël Conforti
  • Célibataire et donc sur le marché, la question se pose: Suis-je encore potable ? Je tente de trouver des réponses...
  • Célibataire et donc sur le marché, la question se pose: Suis-je encore potable ? Je tente de trouver des réponses...

En chanson

Vous aurez noté que j'ai châpeauté certains de mes billets de titres de chansons.
Montrez-moi votre culture musicale en me nommant les interprètes !
Je vous y aide, les titres concernés sont suivi d'un astérique...

Punaise, je me "cuculise", mais il fallait bien que je le dise ! Personne n'avait relevé ce détail !
Mon prochain blog sera un blog de fan de Cloclo. Ou alors sur le crochet. Ca marche bien les blogs sur le crochet...

Sur Facebook :

logo-facebook.jpg

7 janvier 2010 4 07 /01 /janvier /2010 01:09

Oui, j'étais absent ces dernières semaines. Absent du blog. Physiquement j'étais bien à Paris. Je n'avais pas envie de raconter mes fêtes, mes résolutions, je n'en ai pas d'ailleurs, d'autres le font très bien et je ne vois pas ce que je pourrais dire de plus original.

Marina est partie en Estonie, chez elle, durant les vacances. J'eus le temps de la revoir avant. Il fallait que je la voie, Géraldine m'aurait tanné encore ! Déjà qu'elle avait commencé :

-Alors, elle te fait languir encore ?

-Ouais, nous n'avons pas encore tout exploré ensemble, répondis-je.

-Je n'arriverais pas à tenir moi ! A ce petit jeu je craque toujours la première, et au premier rendez vous !

-Les femmes comme toi sont rares ! Mais j'aime les deux, remarque. Chacune ont leur charme...


Marina et moi nous retrouvâmes comme d'habitude sur le parvis de la Défense avec, pour moi, l'idée de ne pas sortir à Paris. Je lui proposai le choix entre dîner à Paris ou chez moi. Elle préféra chez moi malgré la simplicité de ce que je lui proposais. Je fus soulagé car j'avais constaté en plus qu'elle était en jupe sous son manteau en laine feutrée blanc. Je la soupçonnai alors d'avoir mis une jupe à dessein et craignais en même temps que ce ne soit le cran au dessus dans son jeu : rester inaccessible malgré un signe encourageant de sa part. "Je me torture l'esprit", me dis-je. Elle était habillée de manière sexy malgré le froid. Son manteau est en laine mais laissait voir un décolleté assez profond. Ça me rappelait que les filles de l'est en général ne sont pas frileuses. Elle me rappelait Petra.

Arrivés chez moi, une fois retiré son manteau, je vis qu'elle était en chemisier et gilet gris. Et cette fameuse jupe. Courte, juste au dessus du genou. Ce que je voulais plus que tout à ce moment là, était de savoir si elle portait des bas. Déjà qu'a mes yeux la jupe était une invitation, les bas auraient été un encouragement à la sauvagerie. Elle me sourit, je l'embrassai. Elle m'enlaça, je fis de même. Je lui caressai les épaules puis le dos, le long de la colonne vertébrale, pour l'exciter un peu plus. Je descendis ma main droite pour arriver à sa cuisse gauche. C'étaient des bas ! Ça m'excita terriblement : je la jetai dans le canapé et déboutonnai rapidement sont gilet et son chemisier. Elle me déshabilla à son tour complètement. Nous n'enlevâmes pas ses bas par contre...


La lampe de chevet de ma chambre était toujours allumée. Marina dormait depuis peu. J'avais somnolé et il était une heure et demi du matin. Je regardais son corps à moitié couvert, nous n'avions pas remonté la couette qui aurait été collante à cause de la sueur, le temps de nous refroidir. Comme ça devait aller à ce moment là, je la recouvrai en jetant au passage ses bas, que j'avais arrachés, par terre. Son corps. Pendant que nous faisions l'amour, le mot " pulpeux " prit tout son sens dans mon esprit. Parce qu'elle est pulpeuse Marina, elle est belle. Ses formes sont rebondies et quand je dis ça ou " pulpeux " ce n'est pas par euphémisme comme certaines femmes qui se décrivent pulpeuses pour ne pas dire grosses. Marina n'est pas grosse, elle est pulpeuse.

Elle ouvrit les yeux comme si mon regard l'avait réveillé. Elle me dévisagea deux secondes en souriant avant de m'embrasser. Nous recommençâmes alors nos jeux...

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Raphaël Conforti - dans Oh l'amour !
commenter cet article

commentaires

Calia 07/01/2010 23:27


Ah ... alors c'est mal écrit. Voilà ! :P
LOL


Raphaël Conforti 08/01/2010 10:12


Méchante ! C'est même pas vrai !
;-)


Calia 07/01/2010 23:06


C'est marrant parce qu'après "par contre" et trois petits de suspension plus tard ... on a un peu l'impression qu'on aurait supprimé un paragraphe (de transition, j'imagine ... voilà ;-)).


Raphaël Conforti 07/01/2010 23:25


Non, j'ai sauté une ligne seulement ^^


léa 07/01/2010 20:53


Ah enfin !!! hihi Cool ! :)
Tres contente pour toi
Des bisous


isabelle 07/01/2010 09:42


Les stones ?
je commente peu mais je lis régulierement...
jolie année à toi


Raphaël Conforti 07/01/2010 18:30


Je n'avais pas les Stones dans la tête ce soir là.
Et non plus en tapant ce billet :-)
Merci pour la jolie année, je te le souhaite à toi aussi.


beaverstef 07/01/2010 07:23


Un ptit Rolling Stones au réveil et une rencontre... sulfureuse... Waouhhhh je comprends mieux que tu es pris le temps de nous raconter! Bon j'avouerai qu'au début j'ai eu peur en voyant le titre
en référence à Susan Boyle qui interprète aussi ce titre... Imagine avec quelle image j'ai commencé la lecture de ton texte lol
Enfin je vois qu'il est toujours BON d'attendre quelques fois... Trop sauvage toi.... Grrrrrrrrrrr.... sourire
Bisous bisous mon Don Juan.... j'espère à très vite....


Raphaël Conforti 07/01/2010 18:29


Désolé, je ne connaissais pas Wild Horses des Stones...
Un autre groupe anglais a chanté un titre similaire mais qui n'a rien à voir.
Si tu cliques sur le lien facebook à droite, tu pourras l'entendre ;-)
Bisous toi