Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qu'est-Ce ?

  • : Le blog de Raphaël Conforti
  • Le blog de Raphaël Conforti
  • : Je vous propose un blog sur ma pomme. A croquer.
  • Contact

T'es Qui Toi ?

  • Raphaël Conforti
  • Célibataire et donc sur le marché, la question se pose: Suis-je encore potable ? Je tente de trouver des réponses...
  • Célibataire et donc sur le marché, la question se pose: Suis-je encore potable ? Je tente de trouver des réponses...

En chanson

Vous aurez noté que j'ai châpeauté certains de mes billets de titres de chansons.
Montrez-moi votre culture musicale en me nommant les interprètes !
Je vous y aide, les titres concernés sont suivi d'un astérique...

Punaise, je me "cuculise", mais il fallait bien que je le dise ! Personne n'avait relevé ce détail !
Mon prochain blog sera un blog de fan de Cloclo. Ou alors sur le crochet. Ca marche bien les blogs sur le crochet...

Sur Facebook :

logo-facebook.jpg

23 mars 2010 2 23 /03 /mars /2010 15:51

Parfois on court à côté d'un train, et ça nous dépasse toujours. Parce que la vie est ainsi faite ou parce que certains voudraient nous faire tourner en bourrique. Marina m'aime bien, je pense, mais elle a eu une manière étrange de me le faire savoir.

J'ai eu du mal à l'avoir mais une fois qu'elle se fut livrée nous vécûmes des moments intenses. Janvier fut un mois heureux fait de sorties, d'accompagnements à la fac, de sexe, de longues discussions dans des cafés, d'embrassades dans la rue, de sexe. Je finis par bien connaitre la maison du couple qui hébergeait Marina en échange de ses services. Couple, avec trois enfants, dont elle commençait à se plaindre. Je ne peux pas dire qui avait tort ou raison, mais il me semblait que ces personnes avaient des demandes raisonnables, du moins au début. Marina était souvent disponible. La femme du couple est une femme très active. Je ne sais pas ce qu'elle fait mais elle passe pour une femme d'affaire qui n'a pas le temps d'accompagner, ni de chercher ses enfants à la sortie de l'école. C'est pour ça que Marina est là d'ailleurs. Selon elle, cette femme développait une forme de jalousie envers elle, parce qu'elle passait plus de temps avec ses enfants. Elle le lui faisait payer par quelques scènes sans gravité mais de plus en plus fréquentes, tendant de plus en plus vers l'hystérie. Début février Marina me fit part de son ras le bol et de son envie de partir, d'arrêter son job de fille au pair. Soit, elle fait ce qu'elle veut. Emportée par l'enthousiasme certainement, elle fit part de la nouvelle au couple qui le prit bien. On ne peut qu'en prendre acte mais il fallut trouver une nouvelle fille au pair pour la famille, et un nouveau logement pour Marina. Elle entreprit alors une prospection dans son entourage pour trouver un appartement en colocation. Et elle trouva bien vite. Pensez vous, une jeune femme en recherche d'appartement à partager et tous les amis de ses copines étaient présents ! En un mois c'était fait. Elle ne tarda pas à me présenter Julien, la semaine dernière, un soir où je l'aidais à transporter ses derniers cartons jusqu'à son nouvel appartement. Là j'ai été surpris. Julien est sympathique; enfin, c'est ce que j'ai trouvé au début, mais ce garçon habite dans un deux pièces : Un salon-cuisine, une chambre. Le salon plus ou moins rangé, mais Marina s'installait, et une chambre de célibataire, avec banquette et poulie, poids et haltères à côté du lit. " Oh le naze ", me dis-je.

Il était sorti pour une course.

-Et tu dors sur le divan ? Demandai-je en regardant le dit objet, c'est même pas un convertible. T'as une couverture, un sac de couchage ?

-Ben non, répondit-elle.

Elle vit bien mon air interrogatif et continua alors :

-Je dors sur le lit, mais tu peux pas savoir comment je dors mal, en m'efforçant de rester au bord. Tu as vu, continua-t-elle en souriant comme pour souligner l'incongruité de la situation, Il y a des bougies et de l'huile de massage sur sa table de nuit. Il voudrait m'en faire... que des massages, hein ! Mais j'ai refusé.

Mouais... mes fesses ! A partir de là, je n'ai plus dit grand choses. J'ai acquiescé en souriant. Sourire pour ne pas montrer ma gène et ma colère toute rentrée. Julien rentra avec ses clopes, il m'offrit un verre que j'acceptai car j'avais très soif. Je bus vite mon jus d'orange saluai rapidement le premier locataire des lieux en lui serrant la main bien fermement histoire lui faire comprendre que je n'étais pas dupe, et s'il n'avait pas compris avec la poigne, mon regard appuyait. Avec un sourire aussi menaçant que possible. J'embrassai aussi rapidement la deuxième locataire et parti.

Que dire, que penser ?

Je ruminai tout cela et en fis part à Rémi qui était avec Georges ce soir là. Je les rejoignis au bar près de la salle de gym de Georges qui finissait sa journée. Je fus chaudement accueilli par Rémi :

-Tu daignes venir nous voir ? T'as lâché Marina ?

-Pas tout à fait mais ça ne saurait tarder.

Je racontai ma soirée et les commentaires ne tardèrent pas. C'est Georges qui s'y colla en premier :

-La pouffiasse ! Elle te fait gober le coup du déménagement pour te faire comprendre qu'elle te lâche ! La salope, elle le connaissait depuis longtemps ce mec ?

-Je ne crois pas, répondit Rémi, c'est par opportunité, non ? Il est riche ?

Oui, c'est vrai, qu'est-ce qui lui a pris d'accepter cette colocation plutôt qu'une autre dans un appartement plus grand ? Il me semble que dans toutes les propositions qu'elle avait reçu, il devait bien y avoir ça ! Tant qu'à accepter une colocation avec un mec qui bave sur toi, t'acceptes dans l'appartement le plus grand, ça te laisse un peu d'espace pour t'échapper...

-Je crois que c'est plus subtil, lâchai-je dans la conversation, je pense qu'elle voulait... qu'elle veut emménager chez moi. Et elle espère que je le lui propose en jouant ce jeu.

Georges éclata de rire.

-Oh oui ! C'est bon ça ! Bien tordu comme j'aime !

-Ouais, eh bien ça marche pas. Elle avait bien compris que je ne lui proposerais pas de vivre avec moi. En tous cas pas dans l'immédiat. Et là, encore moins.

-C'est Julien qui va être content, conclut Rémi.

Partager cet article

Repost 0
Published by Raphaël Conforti - dans Oh les filles oh les filles !
commenter cet article

commentaires

Crikette 31/03/2010 23:49


Je t'avais lu le 24 au soir , trop impatiente de connaitre la suite.
Tristoune à la fin de ton article...Une vie rêvée n'est pas toujours une vie de rêve ...j'ai du lire çà qqpart ;-) alors j'espère que cet article n'est pas un certain reflet de la réalité :-) sinon
ralentis le tempo et cesses de courir, et de te poser des questions . Laisses faire la vie :-) Bises Crikette


Raphaël Conforti 01/04/2010 11:27



Je ne cours pas, ne t'inquiètes pas. Je saisis...



enfant_gate 28/03/2010 18:50


D accord c un peu tordu, mais qd même... comme dit, Beaver demande lui comment vous allez faire pour vous voir...Et puis comme ça elle passera peut être bcp de temps chez toi, sans vraiment
emménager
Allez déconne pas!


Anis Hart 24/03/2010 16:46


Ho, ça faisait un bail...
Tout ça me fais sourire.
Parce que ça dépend si Marina, tu l'aime bien ou tu l'aime tout court...
Parce que le fait qu'elle aille vivre auprès de Julien te fasses chier juste par pur orgueil masculin ou carrément que tu ne puisses pas le supporter parce que tu l'a trop dans la peau...
Voilà la question qu'elle est bonne, vivre avec quelqu'un, c'est envisager de faire un bout de chemin ensemble de façon plus...compromettante que "chacun chez soi".
Et si t'es pas prêt, bein c'est que c'est pas encore "elle"...Sourire
Maintenant quand l'absence d'elle t'empêchera de dormir...là, tu pourra commencer à te poser des questions...La libeté n'est à perdre qu'en cas de force majeure, et le sommeil c'est sacré!
Bises de Nice


Raphaël Conforti 24/03/2010 17:58


Marina, je l'aime bien.
Je crois bien que je regretterai sont cul...


Léa 23/03/2010 23:17


Bon, William Scheller, là c'est facile ! Enfin tu m'avais aidé en privé avec nos histoires parrallèles "janvier-mars".
Ben moi ce qui me frappe c'est qu'encore une fois la fille elle te demande pas les choses directement. Dejà l'autre elle s'etait confiée à Geraldine et pas à toi pour aller + loin dans votre
relation (gamins ou je ne sais plus quoi) et là c'est Marina qui souhaite quelque chose (en l'occurence habiter avec toi) mais elle le joue à l'envers...et elle perd, comme la première... Je vais
finir par me demander si tu les terrorise tes copines pour qu'elles n'osent pas te demander les choses directement ! ;) Je plaisante. Bonne soirée, biz.
PS : j'ai un nouveau mail (ci joint)


Raphaël Conforti 24/03/2010 17:57


On pouvait facilement le savoir, j'en avais parlé...
C'est bien William Sheller :)
Ce ne sont pas toutes les filles qui sont comme ça, mais il y en a... qui préfèrent contourner.


beaverstef 23/03/2010 17:32


euh si je dis Souchon? c'est bon?
j'ai droit à un bisou.....????
Bisou bisou Mon Don Juan


Raphaël Conforti 24/03/2010 17:55


Ah non, pas Souchon...