Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qu'est-Ce ?

  • : Le blog de Raphaël Conforti
  • Le blog de Raphaël Conforti
  • : Je vous propose un blog sur ma pomme. A croquer.
  • Contact

T'es Qui Toi ?

  • Raphaël Conforti
  • Célibataire et donc sur le marché, la question se pose: Suis-je encore potable ? Je tente de trouver des réponses...
  • Célibataire et donc sur le marché, la question se pose: Suis-je encore potable ? Je tente de trouver des réponses...

En chanson

Vous aurez noté que j'ai châpeauté certains de mes billets de titres de chansons.
Montrez-moi votre culture musicale en me nommant les interprètes !
Je vous y aide, les titres concernés sont suivi d'un astérique...

Punaise, je me "cuculise", mais il fallait bien que je le dise ! Personne n'avait relevé ce détail !
Mon prochain blog sera un blog de fan de Cloclo. Ou alors sur le crochet. Ca marche bien les blogs sur le crochet...

Sur Facebook :

logo-facebook.jpg

30 septembre 2009 3 30 /09 /septembre /2009 05:09

Les choses avançaient avec Aude, notre relation s'installait, pas forcement dans le sens voulu mais ça avançait tout de même: elle commençait à pencher vers une sorte d'autoritarisme affectif, un coup refusant un baiser en me repoussant, un coup le réclamant, deux minutes après, en me plaquant la main sur la nuque et me tirant vers elle brusquement. Bien-sûr, c'est par jeu mais il y a bien des manières de jouer: celle-ci ne me convient pas. Il y a une fois où ça a même ressemblé à une prise de judo. Tout cela concorde avec les "mon bébé: il ya une sorte d’appropriation, j’avais l’impression d’être sa petite chose. Au moment où elle ne disait que "mon bébé", je ne disais rien c’est vrai ; ça m’agaçait mais je pouvais faire avec un temps. Mais là, non. J’ai commencé à l’éviter, à décliner ses demandes de rendez-vous, à prétexter d’autres choses à faire et me réfugier chez Rémi ou aller faire du sport. Après tout, une séance supplémentaire dans le semaine n’a jamais fait de mal à personne.

Finalement, je l’appelai un jour pour la voir le lendemain. La semaine dernière, mardi. Elle était contente de me voir finalement. Moins quand j’ai commencé à parler. Je lui expliquai ce qui n’allait pas à mon sens. Elle ne comprit pas.

  -Je ne vois pas, on est bien ensemble, non ? On s’entend bien, dit-elle.

  -Oui, parce que je ne t’avais rien dit, mais la tournure qu’a prise notre relation ne me conviens pas, répondis-je.

Elle a trouvé ça "chié", pensé qu’on devait se donner une chance, que je devrais essayer d’accepter certaines choses.

Mais je ne veux pas changer mon comportement, je ne veux plus. Changer pour convenir à la personne désirée ? Non. Pas pour moi, plus pour moi. J’ai déjà essayé, ce n’est que reculer l’échéance de la fin.

  -C’est con, t’es lâche Raphaël, conclut elle.

Je contins un sourire.

  -Lâche ? Lâche de mettre fin à une relation qui va dans le mur ? Rétorquai-je. Rend toi compte de ton comportement avec les autres et avec tes petits amis surtout avant de dire ça.

Elle était énervée plus que triste et son incapacité à voir le décalage qui s’était créé entre nous, même après que je lui mis le nez dessus m’irrita aussi. Alors je partis, brusquement.

Je lui dis au revoir en me retournant et partis. Plutôt vite.

Alors voilà. C’est fini.

Même si on l’a voulu, ça fait un vide lorsqu’on se sépare de quelqu’un pour qui on a eu un peu d’affection. Alors je téléphonai à Rémi ; il saurait me remonter, lui.

 

Rémi était en train de boire un verre avec une jeune femme, une nouvelle connaissance. Il m’invita tout de même à les rejoindre pourvu que ce soit rapide car il comptait tout de même passer le reste de la soirée sans moi, en tête à tête avec sa, peut-être, future conquête. J’arrivai à la terrasse du bar où il se trouvait et il me présenta Sabrina. Une jolie grande femme. Elle se leva pour me saluer, elle est aussi grande que Rémi et presque autant que moi. Je pense que Rémi apprécie autant que moi j’aurais apprécié de me retrouver avec une femme aussi grande que moi.

Comme promis, je ne restai pas longtemps. Juste le temps de prendre un café et de marcher cinq minutes avec eux. Je les quittai en leur souhaitant une bonne soirée. Je pense qu’elle le sera. La mienne le fut aussi, dans le genre soirée DVD. J’en ai profité pour revoir La Règle Du Jeu. Une leçon ce film.

Partager cet article

Repost 0
Published by Raphaël Conforti - dans Oh les filles oh les filles !
commenter cet article

commentaires

enfant gaté 05/10/2009 22:52


je reste persuadé que dire plus tôt que le "bébé" ça le faisait pas 'et Dieu sait que ça la fait pas, en tous cas pour moi) vous aurez peut être permis à tout les deux de règler des modes de
fonctionnement (car il me semble qu'il s'agit là avant tout de mode de fonctionnement plus que de choses fondamentales ) avant que cela ne devienne une remise en cause fondamentale de la
personnalité de chacun...enfin, je dis ça, je dis rien ;-)


Raphaël Conforti 06/10/2009 07:09


Mais tu peux dire, après on en fait ce qu'on veut...
Mais je reste persuadé, parceque j'ai vérifié (et c'est pour ça que je ne m'encombre pas plus avec ce genre de relation, même si c'est toujours compliqué de l'avouer à la personne concernée) que le
comportement d'une personne est le reflet de sa personnalité profonde (et de mode de fonctionnement). Et qu'une personne qui est du genre "mon bébé" et/ou "viens-ici-que-je-te-claque-une-bise,
non-finalement-casse-toi-ah-ah-ah-t'as-marché-t'es-con-mais-non-je-rigole-viens-mon-bébé" eh bien j'ai pas envie de faire l'effort de la connaitre mieux sachant d'avance que ce sera un échec, parce
que c'est un mode de fonctionnement chiant voire très chiant à la longue.
Moi je dis ça, après chacun fait comme il veut ;-)


Ambre 02/10/2009 22:25


J'ai envie de dire bravo pour cette franchise ! ça évite les malentendus : il faut toujours s'écouter au début d'une relation, les ressentis du début ça dit beaucoup de choses...
C'est drôle, j'étais passé ici, il y a quelques jours, lire le message précédent et j'avais été mal à l'aise : là du coup ça va beaucoup mieux !
Je me mêle peut-être de ce qui ne me regarde pas, mais... c'était déséquilibré, vous n'avez pas l'air d'avoir la même maturité tous les deux, Aude me paraît assez infantile dans son mode de
relation.


Raphaël Conforti 03/10/2009 10:40


Qu'on soit franc en disant les choses et largant séchement ou qu'on se défile en pratiquant le silence radio, ça revient au même : on passe pour un salaud. Alors, j'opte pour la première solution
qui, avec le recul, nous fait passer pour des types un peu plus fréquentables.


Laophi 30/09/2009 20:06


On ne change pas son comportement quand on découvre à travers nos rencontres et nos expériences qu'en fin compte on n'est pas ce que l'on croyait être : on redevient soi même et c'est tant mieux


Adele H 30/09/2009 13:11


Comme toi je pense qu'il ne sert à rien de changer son comportement pour plaire à une personne, le naturel revenant au galop.Je te souhaite bonne chance pour tes nouvelles aventures.


Raphaël Conforti 30/09/2009 15:05


Merci adèle :)


Beaverstef 30/09/2009 09:17


Mon Don Juan... Tu sais ce que j'en pense.... Il vaut mieux être seul que mal accompagné. Je pense que les concessions doivent exister, mais ne doivent pas être à la base d'une relation, sinon cela
ne peut pas fonctionner.
Reste fidèle à toi même et je suis sûre que tu trouveras cette jeune femme qui t'aimera tel que tu es... Parce que tu n'es pas si compliqué que çà, c'est même plutôt simple et sain ce que tu
recherches... Dommage que j'ai abdiqué... sourire
Je te fais plein de bisous.... tout plein mon cher Raph...
bisous mon Don Juan et au fait pas mal Souchon, une de mes préférées... sourire


Raphaël Conforti 30/09/2009 15:05


Merci.
Et oui pour Souchon :)