Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qu'est-Ce ?

  • : Le blog de Raphaël Conforti
  • Le blog de Raphaël Conforti
  • : Je vous propose un blog sur ma pomme. A croquer.
  • Contact

T'es Qui Toi ?

  • Raphaël Conforti
  • Célibataire et donc sur le marché, la question se pose: Suis-je encore potable ? Je tente de trouver des réponses...
  • Célibataire et donc sur le marché, la question se pose: Suis-je encore potable ? Je tente de trouver des réponses...

En chanson

Vous aurez noté que j'ai châpeauté certains de mes billets de titres de chansons.
Montrez-moi votre culture musicale en me nommant les interprètes !
Je vous y aide, les titres concernés sont suivi d'un astérique...

Punaise, je me "cuculise", mais il fallait bien que je le dise ! Personne n'avait relevé ce détail !
Mon prochain blog sera un blog de fan de Cloclo. Ou alors sur le crochet. Ca marche bien les blogs sur le crochet...

Sur Facebook :

logo-facebook.jpg

21 septembre 2009 1 21 /09 /septembre /2009 01:32

Aude est une belle femme. Un peu potelée, ce qui lui donne ce visage si appétissant et ce cul haut perché. Ces dix derniers jours, nous nous somme vus et revus régulièrement. Retrouvailles sensuelles, presque toujours.

Elle a un groupe d'amis très proches qu'elle a tenu à me présenter : Olivier et Sophie, un couple nouvellement installé dans leur petit appartement dans les hauteurs du Mont-Valérien, pas très loin de chez Aude. Ils sont tous dans le même coin et se connaissent depuis des lustres, je crois que c'est leur quartier d'enfance. Je comprends qu'on ne veuille que peu bouger quand on aime un lieu : moi-même… William lui a un peu bougé, il vit à Paris. William est un artiste dans l'âme, guitare toujours sous le bras, vivant de multiples petits boulots car n'ayant jamais pu vivre de sa passion. Ils sont sympathiques, je les ai vu à plusieurs reprises : deux fois chez Olivier et Isabelle pour des soirées petites bouffes à la bonne franquette affalés dans le sofa, ce qui ne me déplait pas, papoter entre amis est une de mes activités favorites. Mais la première fois eut lieu un soir où je fus invité à une de leurs soirées bowling.

-Tu verras c'est bien, et puis c'est sympa de faire connaissance en faisant une activité, non ? M'avait dit Aude.

-Oui, avais-je répondu.

Ça peut être sympathique. J'y avais joué quand j'étais adolescent mais je n'ai jamais dépassé les cent vingt points. Très moyen.

C'est bien de faire connaissance en jouant, on fait comme si on se connaissait déjà :

Olivier avant son premier coup :

-Attention, j'attaque fort ! Faudra t'accrocher Raphaël !

Isabelle après le sien :

-Oh non ! Je crois que les rigoles m'aiment bien !

Toujours Isabelle quand mon tours vint :

-Si tu fais un strike je te paie un pot de fraises !

Silence. Tous le monde regarda Isabelle durant quelques secondes d'incompréhension et reprit comme si de rien était.

Aude me dit :

-C'est à toi mon bébé.

A cet instant, le monde aurait pu s’effondrer. Je m'en foutais. " Mon bébé ". Pourquoi ? Qu’est ce que ça veut dire ?

Elle ne vit pas mon air horrifié, je le réprimai vite. Je continuai comme si de rien était et jouai mon tour. Mais je me questionne toujours autant. Pourquoi ? Ce comportement doit expliquer le fait que tout soit allé aussi vite : Premier baiser le premier jour, présentation aux amis moins d’une semaine après, sûrement les parents bientôt ! Il faut dire que je n’apprécie guère les diminutifs et surnoms affectueux. Je tolère qu’on m’appelle Raph ou Raphy mais je n’appelle moi-même personne par quelque diminutif que ce soit et le seul surnom affectueux que j’ai employé est " chérie ", que j’ai dû appliquer à deux personnes au total dans ma vie.

Alors " mon bébé ", tu parles ! Le choc.

Elle m’appela ainsi, avec la déclinaison " bébé " tout court deux fois encore dans la soirée. Je ne dis rien, je ne suis pas contrariant. Pas immédiatement. Et puis elle à l’air tellement contente, elle doit bien m’aimer pour m’appeler comme ça. Je la laissai faire et la laisse encore maintenant, mais ça commence à me courir sur le système. Je ne vois pas ce qui l’inspire chez moi pour qu’elle veuille m’appeler " mon bébé ", un grand garçon comme moi ! C'est réducteur ! Il va falloir que je fasse quelque chose.

A part ça, ils sont encore plus dilettantes que moi, J'ai fait égalité à cent points avec Olivier sur la première partie et j'ai gagné la deuxième avec cent dix points, suivi par William à quatre vingt dix.


Partager cet article

Repost 0
Published by Raphaël Conforti
commenter cet article

commentaires

noir intense 35 03/10/2009 12:16


Si la spontanéité doit écorcher la langue française, je suis désolée mais je suis contre...enfin non en fait, je ne suis pas désolée...sourire ( là vous pouvez imaginer un joli sourire aux lèvres
rouges avec le coin de la lèvres droite légèrement remonté, le regard pétillant et ironique, mais je vous rassure ma face n'est ni ronde, ni jaune...)

Quant à vos posts écrits dans une langue française irréprochable...ils vous ont valu mon intérêt, et j'ai pris plaisir à vous lire...Une écriture écorchée, abrégée m'aurait fait fuir...oui je sais
je suis exigeante...c'est ainsi


Raphaël Conforti 03/10/2009 12:42


Un smiley n'écorche en rien la langue française, c'est un usage lié aux échanges sur internet. Et je préfère un smiley plutot que d'écrire "sourire" en toute lettre qui, je trouve, alourdi le
style...

Merci pour le compliment. Mais on peut trouver quelques fautes d'orthographes un peu partout... :(


noir intense 35 02/10/2009 21:15


Bonjour,
Je découvre votre blog à mon tour et j'avoue que je m'amuse beaucoup de ce terme affectueux " mon bébé " qui vous choque tant...
En ce qui me concerne, je crois être encore plus rigoriste que vous...Je ne supporte pas les lol, les mdr, les grossièretés, et je déteste les smileys à tout va...Quant au langage, je déteste les
adjectifs mignonne, sympa ou encore les volées de "bisous", je trouve que ces termes tuent le désir, rendent une passion mièvre et tiède, bref, ça gâche tout...


Raphaël Conforti 03/10/2009 10:28


J'entendais "mon bébé" à l'oral. Je n'aime pas les abréviations non plus mais j'avoue utiliser les "lol" et "mdr" en chat pour traduire mon rire plutot que "tu m'as fait rire aux eclat !", ça
retransmet un peu mieux la spontanéité du fait. J'utilise des abreviations dans mes commentaires, chats et forums ailleurs, mais tu remarqueras qu'il n'y en à aucun dans mes billets, je me foule
même d'écrire les chiffres en lettre et je me suis fait allumé quand j'ai écrit "dee-jay" plutôt que "DJ" (cf. billet "Love on the Beat")
Quant aux smileys, j'en mets plein, car j'ai remarqué que quand je faisait de l'ironie, et bien par écrit ça ne passe pas. Alors plutôt que d'écrire "tu me gonfles avec tes remarques", j'écrit "tu
me gonfles avec tes remarques ;-)", comme ça c'est clair et tu ne me feras pas la tronche !
Je me suis fait plein d'ennemis virtuels comme ça, si les smileys n'existaient pas on serait obligé d'écrire "hé c'est une blague, fais pas la tronche!", ce qui manque un peu de subtilité à mon
goût. Voilà !


enfant gaté 22/09/2009 23:22


ah ouais mais si tu veux pas dire ce qui te va pas...ben tu vas finir comme moi: vieux beau con! ;-)


Raphaël Conforti 23/09/2009 08:44


Ca fini par être dit. A un moment ou un autre :)


toxgirl 22/09/2009 13:43


Je suis d'accord avec toi c'est triste de changer pour quelqu'un, moi je refuse, je suis comme je suis, on me prend telle que je suis, en même temps le résultat n'est pas fameux, juste une relation
fusionnelle quasi destructrice et un amour impossible....


Sophie S 22/09/2009 10:44


Hum, ça me semble mal barré. Donc, tu cherches une relation où tout se fait tout seul, naturellement, sans ajustement, sans discussion. Ca n'existe pas. Je ne dirais pas qu'il faut changer pour
l'autre, mais un couple, c'est pas la rencontre de jumeaux, c'est deux personnalités qui décident de s'apprivoiser. Par exemple, imagine qu'une femme n'aime pas manger de l'ail, tu ne lui en mets
pas sur son plat ou tu lui apprends à l'aimer. Bon, c'est très pragmatique, mais c'est valable pour tout.


Raphaël Conforti 23/09/2009 08:42


Tu imagines bien que c'est plus compliqué que ça, je n'attends pas que tout vienne sans rien avoir à faire. Il y a des efforts qu'on consent, d'autres non.
Et je ne parle pas de ce qu'on aime manger, je parle de personnalité. Il t'es déjà arriver de modifier ton comportement, ton langage pour coller au mieux à ce qu'attend l'autre ? Moi oui, et ça ne
dure pas. C'est bien de trouver quelqu'un avec qui on peut rester naturel