Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qu'est-Ce ?

  • : Le blog de Raphaël Conforti
  • Le blog de Raphaël Conforti
  • : Je vous propose un blog sur ma pomme. A croquer.
  • Contact

T'es Qui Toi ?

  • Raphaël Conforti
  • Célibataire et donc sur le marché, la question se pose: Suis-je encore potable ? Je tente de trouver des réponses...
  • Célibataire et donc sur le marché, la question se pose: Suis-je encore potable ? Je tente de trouver des réponses...

En chanson

Vous aurez noté que j'ai châpeauté certains de mes billets de titres de chansons.
Montrez-moi votre culture musicale en me nommant les interprètes !
Je vous y aide, les titres concernés sont suivi d'un astérique...

Punaise, je me "cuculise", mais il fallait bien que je le dise ! Personne n'avait relevé ce détail !
Mon prochain blog sera un blog de fan de Cloclo. Ou alors sur le crochet. Ca marche bien les blogs sur le crochet...

Sur Facebook :

logo-facebook.jpg

9 avril 2009 4 09 /04 /avril /2009 00:00

Je conduisais ma voiture, Hier. Il faisait nuit depuis deux heures. J'étais dans la montée de la Nationale 118, les arbres défilaient à allure modérée. Je roulais lentement sur le couloir réservé aux véhicules lents. Je faisais attention, je raccompagnais Delphine chez elle. Enfin... ce n'était pas le fait de la raccompagner qui me faisait rouler pas trop vite : elle avait la tête contre mon bas-ventre, mon pantalon déboutonné... Je ne vous donne pas plus de détail, vous aurez deviné ce qu'elle faisait.

Oui... J'ai cédé. Je voulais vraiment en avoir le cœur net avec cette histoire de piercing. Et puis c'était un au revoir...

Delphine m'avait appelé l'après midi car elle était à La Défense et voulu savoir si on pouvait se voir. Elle vint chez moi et dîna à la maison. Je fis revenir une courgette et une tomate avec quelques pâtes. Nous nous étions embrassés chastement mais sur la bouche tout de même pour nous saluer. Pendant que les pâtes cuisaient nous parlâmes de choses et d'autres en buvant un martini, puis de nous. Elle tenta une psychanalyse de bonne femme en me faisant parler de ma grande histoire passée, car elle savait que j'avais vécu presque dix ans avec une femme. Ma femme. Elle est finaude la conne, ma gorge était nouée. Je l'arrêtai en lui disant qu'elle me faisait chier. Elle était hilare mais n'osa plus parler de choses profonde et nous sommes restés distants toute la soirée. Nous n'avons pas parlé de notre relation. Il me semblais évident qu'elle était venue pour ça. Parler de la fin. Mais pas un mot. C'était implicite, comme convenu dans nos gestes que c'était la dernière soirée que nous passion ensemble. Ce n'était que la troisième et nous sentions tous les deux que ce n'allait pas durer, que ce n'était qu'une expérience. Elle voulut que je lui serve une vodka. Je lui donnai un verre d'absinthe, c'est tout ce que j'avais. Je bus avec elle.

Je lui proposai de la raccompagner. Elle accepta.

C'est sur les quais de Seine en sortant de La Défense qu'elle commença. Elle me regardait conduire puis posa sa tête sur mon épaule et sa main sur ma jambe.

Elle commença à me caresser la cuisse, plaisant, et me déboutonna rapidement le pantalon, surprenant mais excitant, je ne m'attendais pas à ce qu'elle fasse ça dans la voiture ! Ce soir là après ce qu'il s'était passé ! Elle m'a dit de ne pas m'inquiéter, qu'elle en avait envie, c'est tout. Elle s'affairait et j'appréciais beaucoup ce qu'elle faisait mais ça durait et ça ne me faisait pas plus plaisir que ça. Il manquait quelque chose. J'ai fini par remettre le doigt dessus : l'expérience. Oui ! Et malgré le petit bijou accroché à sa langue elle ne me faisait pas beaucoup d'effet. Au bout d'un moment, nous avions fait pas mal de kilomètres, je lui dis de laisser tomber. Elle fit un peu la tronche se demandant ce qui clochait. Un peu d'inexpérience et aussi ma nervosité, j'avoue, dû au fait que j'étais au volant. Pour l'inexpérience je ne lui dis rien, elle se démerdera avec le prochain.

Je n'ai pas pu reboutonner mon jean, je l'ai donc remis vite fait et passé ma chemise dessus, pour que ce soit présentable.

Heureusement car trois kilomètres plus loin, à un rond point : un barrage de flics. Fait chier ! Je pense être en règle mais je ne devais pas avoir une allure bien fraîche, surtout que j'avais bu cette absinthe dans la soirée.

-Tu crois que ça le fait une absinthe ? demanda-elle.

-Oui, une seule ça va. Je pense.

Je pouvais espérer qu'ils me laisseraient passer en arrêtant d'autres voitures, mais non, ils me firent signe.

Je m'arrêtai, ouvris la vitre.

-votre permis et les papiers du véhicule s'il vous plait.

-Voilà.

Pendant qu'une collègue faisait le tour de la voiture en matant la vignette d'assurance au passage, mon flic regardait les papiers et surtout scrutait l'intérieur, moi, elle.

"Ne me demande pas de sortir de cette bagnole !" me suis-je dis. Je me serais retrouvé avec le pantalon au chevilles.

Il souriait. Qu'allait-'il me faire ? Il avait bien vu ce qu'il s'était passé dans cette voiture. Pas de flag, mais il pouvait facilement m'emmerder.

Il me rendit mes papiers.

-Soyez prudent sur la route. Bonne soirée.

Pas plus, pas d'alcootest ! Son sourire était franc et il nous laissait partir.

Il avait vu.

Je le remerciai et partis. Quel bol ! Delphine et moi avons commencé à rire. Il y avait de quoi maintenant.

Arrivés en bas de chez elle, nous nous sommes dit au revoir, simplement.

Je crois que ce soir elle avait voulu me laisser un souvenir. Elle voulait être la fille qui m'avait sucer dans ma voiture et dont je me souviendrais. Elle y est arrivée, c'est la première en tout cas.


Partager cet article

Repost 0
Published by Raphaël Conforti - dans Qu'est-ce qu'on fait pas des fois
commenter cet article

commentaires

Jeanne 10/04/2009 22:43

Cher Raphaël,
Nous conclurons donc, le piercing ne fait pas la suceuse !!!!!
Oublie Raph, tout ça ces des conneries , on sait ou on ne sait pas, ça plaît ou ça ne plait pas , rien de mieux qu'une douce langue qui saurait t'envelopper tout entier, tu ne connais pas tout encore !!! Bien à toi.

Raphaël Conforti 11/04/2009 17:56


ça, je veux bien te croire, mais j'en parle dans mes billets :) il me semble que j'ai pu entre-apercevoir ce que ça donne
Bon week end Jeanne :)


Adèle H 10/04/2009 10:53

Elle sait pas ce qui est bon alors!!!

Wam 10/04/2009 09:27

Bon vu qu'on en parle...
J'ai vu dans une de tes réponses que t'aimais bien avec les dents, pour ma part ça me coupe tout direct les coups de dent...
Chacun son truc finalement ;)

Raphaël Conforti 10/04/2009 10:52


Léger léger les dents tout de même !


Adèle H 09/04/2009 21:57

Sucer sans utiliser sa langue, je tombe des nues, cela me paraît être le minimum syndical.

Raphaël Conforti 09/04/2009 22:26


Oui, bon... elle a dû l'utiliser un peu tout de même. Mais peu...


Tristana :0125: 09/04/2009 19:30

Son cas est finalement désespéré! envoie -la moi , jvais lui donner des cours mouarf mouarf^^
biz=)